Mission

L’Institut supérieur de sciences religieuses propose un enseignement de niveau universitaire dans le domaine de la théologie chrétienne et des sciences religieuses, permettant de :

  • Comprendre et vivre sa foi d’une manière consciente, structurée et responsable, dans un monde qui ne cesse de changer.
  • Se munir des compétences nécessaires pour être, de manières diverses, au service de l’Église.
  • Acquérir la formation de base en vue d’une spécialisation en théologie pastorale (Master) ouvrant à un engagement professionnel dans le domaine.

Grâce à l’environnement universitaire dans lequel se trouve l’ISSR, notamment son insertion dans la Faculté des sciences religieuses (FSR), regroupant également l’Institut d’études islamo-chrétiennes (IEIC), le département de Sciences des religions (DSR) et le Centre de documentation et de recherches arabes chrétiennes (CEDRAC), la formation théologique proposée procure à l’étudiant une connaissance et une expérience privilégiées, structurées autour de quatre dimensions complémentaires :

  • L’enracinement, notamment dans le patrimoine des Églises orientales, et plus particulièrement patristique et arabe chrétien.
  • L’ouverture, en premier lieu sur les approches théologiques des diverses Eglises et communautés chrétiennes, avec un réel souci de connaissance réciproque et de quête d’unité ; en second lieu, sur la connaissance des autres religions et des principes du dialogue interreligieux, plus particulièrement le dialogue islamo-chrétien.
  • L’engagement, en prenant en compte l’actualité culturelle et sociopolitique du Liban et de toute la région du Moyen-Orient, constituant « les signes de temps » et « les pierres d’attente » pour la présence et le travail pastoral de nos Eglises.
  • L’esprit critique, bénéficiant de l’apport des sciences et de l’ouverture linguistique et culturelle ; celui-ci permet en effet de mieux comprendre, analyser, évaluer et faire évoluer les situations dans lesquelles se situe l’activité pastorale personnelle ou ecclésiale, ainsi que les problématiques actuelles du fait religieux dans son contexte local et global.